vendredi 18 juin 2021

Seule sur la route - Roswell




2764e jour - On est à une vingtaine de kilomètres de Roswell, Nouveau-Mexique. Elle marche vers l’Est, en direction de Tatum… La route comme souvent est une droite qui pointe l’infini… Et bien sûr, surtout ici, en plein désert américain, on se demande ce qu’elle fout là. On a envie d’imaginer le début d’une histoire, d’un film à la Wenders.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 17 juin 2021

Un numéro d’équilibriste - Auneau-Bleury-Saint-Symphorien


2763e jour - Ce que je retiendrai, de mon séjour à Auneau-Bleury-Saint-Symphorien, c’est un spectacle : celui d’un chat équilibriste, fil-de-fériste, suspendu au-dessus du vide… Et j’aimerais savoir si l’animal est coutumier de pareil parcours aventureux.



/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 16 juin 2021

S’émerveiller de tout - Auneau-Bleury-Saint-Symphorien







2762e jour - Auneau-Bleury-Saint-Symphorien, Eure-et-Loir.
Des gens dans les rues ::: Les façades de la rue principale (la rue de la Résistance qui semble bien porter son nom tant ça n’a pas l’air facile, ici comme ailleurs, à l’ère des grandes surfaces et d’Amazon, d’être un petit commerçant de centre ville) ::: Les affichages sur murs et panneaux municipaux ::: Les jeux de mots foireux des enseignes ::: Un drapeau français, sur la façade du Pegase, bar-tabac ::: Et un gros plan de burger sur une affiche publicitaire sans marque, pas vraiment ragoûtant (à mes yeux)…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 15 juin 2021

Un cauchemar - Jihlava


2761e jour - Helena, maintenant jeune adulte, raconte : quand, j’étais petite, ce square c’était ma terreur. Je prenais des cours de piano et de solfège dans le bâtiment, là, juste derrière, à côté de la mairie. Ma mère ne supportait pas d’être en retard alors on avait toujours une bonne dizaine de minutes d’avance. Toutes les semaines. On attendait là, qu’il pleuve ou qu’il vente. Et il y avait son regard halluciné… Je ne savais pas comment m’en détacher. Un vrai cauchemar.




/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 14 juin 2021

Les joies de l’ornementation - Jihlava


2760e jour - Jihlava, Tchéquie, à mi-chemin (ou presque) entre Prague et Brno…
Certains choisissent pour décorer leurs maisons des nains de jardin ou des stucs – Vénus de Milo, Apollon ou de Diane chasseresse… D’autres, moins dans la convention, optent pour un tram posé sur le toit du garage…

Les images sans tram datent de 2017, les autres de 2019.




/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 11 juin 2021

L'attraction pour les attractions (4) - Regent



2759e jour - Une dernière installation pour clore cette semaine passée sur l’Enchanted Highway, avec cette fois une sauterelle géante apte à faire frémir les fermiers du coin…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 10 juin 2021

L'attraction pour les attractions (3) - Regent



2758e jour - Je crois que jamais je ne me lasserai des attractions de bords de route… 

La Tin Family à proximité de Regent, North Dakota. 

Comme ces jours derniers, les sculptures, ici, sont l’œuvre de Gary Greff – un type visiblement prolifique.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 9 juin 2021

L‘attraction pour les attractions (2) - Regent



2757e jour - À peine trois kilomètres au nord des grandioses oiseaux d’hier, toujours sur l’autoroute enchantée (Enchanted Highway, appellation revendiquée par l’office du tourisme local), on tombe sur cette autre installation, réalisée par le même sculpteur – Gary Greff – qui elle est dédiée aux poissons, installation dont j’adore le nom : The Fisherman’s Dream.




 

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 8 juin 2021

L’attraction pour les attractions - Regent






2756e jour - C’est un peu au nord de Regent, North Dakota. L'installation s’appelle “Pheasants on the Prairie” et elle est l’occasion, pour moi, de faire un parallèle de pensée avec un livre qui vient de paraître aux éditions B42 : OISEAUX, Inventaire chromatique réel et imaginaire de Jochen Gerner, réunissant près de 200 merveilleux dessins de volatiles authentiques ou rêvés…



/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 7 juin 2021

Haines Shoe House - York, Pennsylvanie








2755e jour - On est en 1948 et Mahlon Haines cherche à faire connaître sa fabrique de souliers. Il va trouver un architecte avec une chaussure de sécurité à la main, il explique : “Construisez-moi une maison comme celle-ci.” Il veut que ce soit une “vraie” maison, avec une cuisine (dans le talon), un salon, deux chambres…
Haines n’a jamais vécu lui-même dans la maison-chaussure. Il la louait, pour des week-end ou pour des vacances estivales… Les employés de sa fabrique, quant à eux, quand ils se mariaient, avaient droit à une semaine dans la maison-chaussure, tous frais payés, et avec, pour les servir, une femme de chambre et un majordome…
À la mort de Haines, en 1962, la maison fut donnée à ses employés, qui la vendirent deux ans plus tard à un dentiste. Puis ce fut au tour d’un autre propriétaire encore de l’acquérir, qui n’en prit guère soin.
La maison a été rachetée par la petite fille de Haines en 1987 pour être retapée et devenir une véritable attraction de bord de route (la Lincoln Highway passe à quelques encablures de là) que l’on peut visiter et où l’on peut savourer des glaces artisanales.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 4 juin 2021

Dans le mur - Nakhabino



2754e jour - Nakhabino, à l’ouest de Moscou. Forcément, elles attirent l’œil, ces voitures passe-murailles. Elles réveillent une bienveillante nostalgie. Le bâtiment semble avoir toujours été là, c’est ce qu’on se dit. Et puis, on remonte le temps et l’on découvre que la façade, en juillet 2017, n’était faite que de planches de contreplaqué et qu’un an plus tôt encore, en lieu et place du garage, il n’y avait qu’un terrain vague.




 

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci