lundi 27 février 2017

Premiers pas ghanéens - Accra








1906e jour - Accra, capitale du Ghana, plus de deux millions d’habitants, de grands espaces de tumulte et de poussière qui s’offrent à moi…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 24 février 2017

D’un baby-foot à l’autre - Dakar








1905e jour - Dernière journée passée à errer dans Dakar. Elle commence par la photo d’un baby-foot dans une étroite allée de la Biscuiterie. Elle s’achève, après une large boucle, à quelques rues de là. Un instant, je me demande si c’est le même baby-foot sur lequel je tombe, s’il a été déplacé. Mais je jette un œil à mon flot d’images pour découvrir que non. En l’espace de quelques heures, après plus de 1900 jours de voyage, je viens de tomber sur les deux premières pièces d’une nouvelle collection.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 23 février 2017

Orange - Dakar


1904e jour -  Quand il ne dit pas le football hollandais, l’orange, dans mon esprit – c’est plus fort que moi –, est définitivement (tragiquement) associé aux tenues des prisonniers de Guantanamo, à celles des otages de Daesh…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 22 février 2017

Deux images - Dakar


1903e jour - Difficile, parfois, de dire ce qui fait qu’on a l’impression que deux images se répondent, s’éclairent mutuellement au point qu’elles semblent faire paire alors qu’a priori elles n’ont rien en commun.
Deux images prises à Dakar.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 21 février 2017

Surface de réparation - Dakar

1902e jour - Une question me hante (peut-être ne suis-je pas le seul) : roulera-t-elle seulement encore un jour ?…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 20 février 2017

Le plus beau des kiosques - Dakar

1901e jour - Et puis, je suis tombé sur ce bâtiment étrange (pareil kiosque tient-il, du reste, du bâtiment ?). L’observant, j’ai eu la délicieuse impression d’être projeté dans une BD façon “Style Atome”, dans un dessin de Jijé, de Franquin ou de Swarte.
J’ai eu un mal fou à m’en détacher.
Rarement eu l’impression de faire face à si fragile perfection (on dirait du carton).
La vérité, c’est que j’aimerais bien savoir à quoi il peut servir.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 17 février 2017

Voir au-delà des murs - Dakar



1900e jour - Tout est dans le titre d’une certaine façon : j’aime entrevoir la vie au-delà des portes, des ouvertures, des fenêtres. À l’approche des villes, quand je voyage en train, je reste collé à la vitre, attendant de balayer du regard les intérieurs devant lesquels, je le sais, le convoi ne va défiler qu’une fraction de seconde. C’est frustrant mais ça éveille l’imaginaire… Ici, à Dakar, alors que le soleil s’apprête à se coucher sur sur le Quartier Angle Mouss, j’en fais tout autant. Je scrute plein d’attention ; j’essaye de deviner mille et une vie à peine aperçues.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 16 février 2017

Ne pas tomber dans le panneau - Dakar





1899e jour - Regarder, lire… S’arrêter sur une phrase, bas d’affiche, pub Maggi :
Avec MAGGI, chaque femme est une étoile.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 15 février 2017

Chercher l’ombre - Dakar






1898e jour - Au cœur de l’hiver parisien, chercher à se souvenir de ce que c’est que de chercher l’ombre au plus fort de la chaleur tropicale…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 14 février 2017

Attendre la nuit - Dakar











1897e jour - Errer dans la ville, comme si c’était une première fois. Faire des sauts de cabri, passer de quartiers en quartiers : Grand Yoff, Point E, Ouakam, Biscuiterie, Cité Millionnaire… Observer, se nourrir d’images, d’impressions, d’odeurs. Avancer et avancer encore. Attendre la nuit…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci