lundi 16 juillet 2018

Une pause s’impose

Et voilà, c’est les vacances. petite pause pour Dreamlands. Reprise du trafic le 16 août. En attendant, pour patienter, voici 26 destinations surprises, classées par ordre alphabétique, l’occasion de (re)plonger dans les archives d’un voyage commencé il y a maintenant plus de huit ans…

A   /   B   /   C   /   D   /   E   /   F   /   G   /   H   /   I   /   J   /   K   /   L   /   M   /   N   /   O   /   P   /   Q   /  R   /   S   /   T   /   U   /   V   /   W   /   X   /   Y   /   Z

Sinon, vous pouvez aussi toujours aller jeter un œil à la sélection de MES IMAGES PRÉFÉRÉES

Bon été à vous et à bientôt pour de nouvelles aventures !

vendredi 13 juillet 2018

NO STANDING Anytime - New York


2226e jour - Il suffit parfois de pas grand chose pour me mettre en joie : quelques mots imprimés en blanc sur un panneau rouge – NO STANDING Anytime (et je ne sais pas pourquoi mais j’adore ce “Anytime”) ou alors de découvrir la forme que prend la silhouette de l’homme se mettant en marche, sur un feu installé à hauteur d’un passage piéton.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 12 juillet 2018

Une idée de New York






2225e jour - Time Square, des néons, des flashes, des couleurs saturées – écrans systématiquement publicitaires…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 11 juillet 2018

La photo d’une photo - New York




2224e jour - J’ai d’abord aperçue la femme qui photographiait. Comme toujours dans ces cas-là, j’ai cherché à voir ce qu’elle tentait d’immortaliser ainsi, dans la nuit new-yorkaise. Généralement, dans ces cas-là rien d’enthousiasmant n’apparaît dans le champ. Cette fois-ci, c’était (un peu) différent.



/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 10 juillet 2018

Il ne reste rien - New York



2223e jour - Dans Midnight Cowboy (1969), Joe Buck (Jon Voigt) y loge au début de son séjour à New York……… De 1941 à 1966, des “Camel Men” ont soufflé, 24 heures sur 24, des anneaux de fumée sur sa façade……… Meyer Bansky, Lucky Luciano, Bugsy Segal ou Frank Costello – en habitués des lieux – y ont côtoyé le gratin de la vie culturelle et politique new-yorkaise……… Il ne reste rien de l’hôtel Claridge. Construit en 1911, il a été démoli en 1972 pour faire place à une tour de bureau de 33 étages……… Aujourd’hui, c’est là qu’est enregistré Good Morning America, émission phare d’ABC.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 9 juillet 2018

Gladiateurs des temps moderne


2222e jour - Rush Mixed Martial de Macon, une académie d’arts martiaux dans une zone industrielle à l’est de la ville. Ici, on peut travailler la boxe, la lutte, le kickboxing, le jiu-jitsu et mille autres choses (on peut, par exemple, se préparer à affronter des parcours de l’extrême)…







/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 6 juillet 2018

Il suffit parfois de pas grand chose - Macon



2221e jour - Macon, Géorgie. Oui, il suffit parfois de pas grand chose pour faire ma joie. Par exemple des traînées de condensation qui tardent à se dissiper avec, au milieu, la Lune…
Petite digression : ce qui est dingue, c’est qu’avec les outils dont on dispose aujourd’hui, il est très facile d’estimer, avec peu de marge d’erreur, l’heure de la prise de vue…
Les indications dans le bas de l’image annoncent comme date d’enregistrement “janvier 2017”.  Or, ce mois-là (il suffit de trouver un calendrier lunaire sur internet pour vérifier), la Lune n’a eu cet aspect – Lune Gibbeuse descendante – qu’en une seule occasion, le mardi 17. Et sur l’horizon Ouest (horizon qu’indique la flèche sous notre Pegman sur la carte en bas à gauche), si l’on en croit Stellarium, outil gratuit et génial qu’utilisent les astronomes, la Lune, à Macon ce jour-là, n’était visible à cette hauteur dans le ciel qu’entre 16 et 17 heures…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 5 juillet 2018

Le point de vue de l’arbre

2220e jour - Aujourd’hui, dans le centre de Macon, Géorgie, pour la première fois depuis que je me suis lancé dans ce voyage – étonnante expérience sensorielle –, j’ai adopté le point de vue de l’arbre pour observer les passants qui déambulaient…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 4 juillet 2018

Faster - Macon


2219e jour - Aussi improbable que cela puisse paraître, aujourd’hui, au Roasted Café & Lounge de Macon, Géorgie, les yeux rivés sur un écran diffusant les programmes d’ESPN, chaîne de sport, je me suis souvenu des paroles d’une chanson vieille de plus de trente ans. C’était la chanson d’un groupe de Saint-Quentin dans l’Aisne. Le refrain disait : “Oh, oh, accélère toujours plus fort / Oh oh, accélère toujours…”

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 3 juillet 2018

Exercice de la solitude - Macon






2218e jour - Aujourd’hui, entre deux averses, je me suis promené dans Mâcon, Géorgie. J’ai photographié des hommes qui erraient dans la ville, voyant dans leur solitude, c’est une évidence, le reflet de la mienne.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 2 juillet 2018

Le panneau - Forsyth


2217e jour - Je me suis demandé si c’était le panneau qui était à louer/à vendre ou le champ dans lequel il était planté. J’ai appelé pour savoir. Une femme a décroché, elle bégayait. Tant bien que mal, elle a expliqué que c’était un ensemble de prés que l’on vendait, avec au centre une ferme en ruine bonne à raser. Le terrain ne valait presque rien, vraiment une bonne affaire. Avant que je ne réponde quoi que ce soit, elle s’est enquis de savoir si j’étais intéressé.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 29 juin 2018

L’avion écrasé dans les maïs - Forsyth




2216e jour - Un avion s’est bien écrasé près de Forsyth en avril dernier mais c’était au bord d’une autre route (et le pilote, contrairement à ses deux passagers, n’a pas survécu à l’accident). Non, l’avion jaune, le nez planté dans les maïs n’est qu’une attraction de bord de route mis là pour attirer le regard. D’ailleurs, il est arrivé qu’il soit posé plus loin (voir la photo ci-dessous) mais alors il n’était pas visible de la route.


Ce sur quoi l’avion “écrasé” doit attirer le regard, c’est la Hamlin Hills Farm, une ferme charmante au cœur de la Géorgie où l’on peut acheter des fraises au printemps, des feux d’artifice l’été et où l’on peut jouer à se perdre dans un labyrinthe de maïs à l’automne avant de choisir soi-même, se promenant dans les champs, son potiron…







/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci