lundi 23 septembre 2019

Du haut du terril - Charleroi



2437e jour - Parfois le dimanche mon grand-père m’emmenait en promenade. Nous partions à deux, dans sa 504 pétrole – j’étais fier de pouvoir m’assoir à l’avant, à ses côtés. Il voulait me montrer ce qui avait constitué l’essentiel de sa vie une quarantaine d’années durant. Il se garait toujours au même endroit : sur un petit parking qui donnait sur la rue du Chemin de Fer. Il s’agissait ensuite d’emprunter un sentier à une dizaine de mètres de là à l’entrée duquel était planté un panneau “Défense de circuler” qui donnait un semblant de piquant à notre escapade.
Une dizaine de minutes de marche suffisait pour atteindre le “panorama” au sommet. Là, face au paysage, mon grand-père tenait à expliquer. Du flot de ses propos me reviennent des mots en vrac – fosse Parent, puit des Piges, puit Saint-Charles – dont je suis incapable aujourd’hui de dire la réalité qu’ils recouvrent.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 20 septembre 2019

Et lui, que voit-il du monde ? - Mexico

2436e jour - Aujourd’hui, à Mexico City, j’ai observé un chien posté sur les hauteurs d’une terrasse et qui guettait.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 19 septembre 2019

Mes premiers nudistes - Colònia de Sant Jordi

2435e jour - Aujourd’hui, sur une plage au sud de l’île de Majorque, je suis tombé, si je ne m’abuse, sur mes premiers nudistes. Sur une des images, erreur de l’opérateur (ou du logiciel), ils n’étaient pas floutés.



/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 18 septembre 2019

Aux abords du réel - Shelbyville


2434e jour - Aujourd’hui, quelque part aux abords de Shelbyville, Kentucky, je me suis pris pour David Vincent…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 17 septembre 2019

Journée de la Nageuse - Steamboat Springs

2433e jour - Un nageur pour la journée de la nageuse (elle comprendra).

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 16 septembre 2019

Solitude de l’homme qui a trop bu - Iakoutsk

2432e jour - Comme un écho à une image saisie en Lettonie, à Daugavpils en l’occurrence (l’image est ici)

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 13 septembre 2019

Entrer dans l’image - Dublin


2431e jour - Il s’apprêtait, ce soir-là, à lui déclarer qu’il était prêt à emménager avec elle (il avait jusque-là toujours refusé) quand, sans qu’il ne l’ait vu venir, elle lui a annoncé qu’elle partait, qu’elle partait vraiment. Pour une année complète. En Irlande, à Dublin. Un remplacement à l’alliance française, une chance à saisir. Elle prenait l’avion en fin de semaine.
Il n’a rien dit de ce qu’il avait prévu de dire, il s’est tu.
Il l’a accompagnée à l’aéroport. Ils se sont embrassés, trop furtivement à son goût. Ensuite, il a passé la journée à attendre un signe. Il aurait aimé qu’elle écrive – WhatsApp, email –, qu’elle téléphone. Mais elle était de toute évidence absorbée par son installation. Ce n’est que deux jours plus tard qu’elle lui a envoyé un premier signe de vie : emoji “cœur” par SMS. Ce jour-là, elle a également posté sur Instagram une photo des docks de Dublin. Sur le champ, il a tenté de retrouver les lieux. Internet. Google Maps, Street View… Ça a été plus facile qu’il ne l’imaginait. Facile mais décevant aussi. Il s’est promené virtuellement là où elle avait marché mais sans vraiment de conviction. L’expérience, tristement, ne lui a appris rien d’autre que le manque qu’il éprouvait.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 12 septembre 2019

Proximité des lignes de fuite - Dublin


2430e jour - Je l’ai déjà dis ailleurs (ici) : j’aime quand les lignes de fuite convergent vers le centre des images.
Le premier cliché est pris dans un garage qui donne sur Kylemore Road dans une zone commerciale du sud-ouest de Dublin, la seconde à quelques dizaines de mètres à vol d’oiseau chez Premier Hair and Beauty Supplies, grossiste pour coiffeurs…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 11 septembre 2019

Old Town Hot Springs - Steamboat Springs


2439e jour - Steamboat Springs, Colorado, au cœur de l’été. J’aimerais voir à quoi ressemblent les lieux en plein hiver quand la neige recouvre tout.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 10 septembre 2019

Merveilles des bords de route - Steamboat Springs



2438e jour - Un jour, peut-être, j’irai à Steamboat Springs, Colorado. Pour voir à quoi ressemblent les chambres du Rabbit Ears Motel.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 9 septembre 2019

Reprendre la route ? - Steamboat Springs

2437e jour - On a passé l’été à se dire qu’il fallait qu’on reste joyeux malgré tout, à se dire qu’il ne fallait pas que la maladie l’emporte sur le reste. Il n’empêche, dès son annonce j’ai arrêté d’écrire, de chercher des images. Alors cette photo (cette première photo depuis longtemps), cette photo qui ne montre pourtant que deux chaises longues posées dans l’herbe au-dessus d’une piscine a sans doute quelque part le goût de la victoire.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 2 juillet 2019

Petite pause, sans doute le temps de l’été. Nous nous retrouverons très bientôt…

lundi 1 juillet 2019

Question… - Regina





2436e jour - Aujourd’hui, à Regina, capitale de la Saskatchewan au Canada, je me suis demandé si les pizzerias locales vendaient plus de pizzas Regina que celles situées partout ailleurs dans le monde…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 28 juin 2019

Les centres de la France (3) - Vesdun et Nassigny



2435e jour - Fin (provisoire) de nos explorations des centres de la France. Toujours en citant Wikipédia :
En 1993, l'IGN est à nouveau sollicité : contrairement à autrefois, où l'on calculait à partir d'une carte plane, cette étude de l'IGN prend en compte la courbure de la Terre. Si l'on ne compte pas la Corse, il conclut à un endroit situé dans la ville de Vesdun ; il y existe une mosaïque multicolore édifiée en 1985 par le maire Jean-Marie Dumontet, mais rien à l'emplacement exact, car il se situe sur un champ privé.



Prenant en compte la Corse, un autre calcul de l'IGN aboutit une douzaine de kilomètres plus loin, à Nassigny, où le maire a fait construire une borne de pierre avec une carte de France en métal, sur le bord d'un champ.
Les deux images placées en tête de post sont prises à Verdun, les deux qui figurent ci-dessus sont prises à Nassigny.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 27 juin 2019

Les centres de la France (2) - Saulzais-le-Potier et Chazemais



2434e jour - Après Bruère-Allichamps hier, voici la suite de nos explorations des “centres” de la France. Toujours d’après Wikipédia :
En 1968, le maire de Saulzais-le-Potier fait installer à la sortie de son village une stèle dans laquelle a été scellée une lettre plastifiée reproduisant la lettre de l'abbé Moreux, qui avait conclu que le centre de la France se trouvait ici. La stèle porte l'inscription : « Ce serait ici que les calculs de l'éminent mathématicien et astronome l'abbé Théophile Moreux auraient déterminé le centre géographique de la France ».



Pourtant, l'IGN est une première fois sollicité afin de trancher cette question et conclut en faveur d'un autre village, Chazemais, qui détient ce « titre » pendant une trentaine d'années.
Les deux images placées en tête de post sont prises à Saulzais-le-Potier, les deux qui figurent ci-dessus sont prises à Chazemais.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mercredi 26 juin 2019

Les centres de la France (1) - Bruères-Allichamps





2433e jour - Citons Wikipédia :
Contrairement à d'autres pays (comme les États-Unis), il n'existe pas en France de repère officiel indiquant un centre géographique précis. La plus ancienne mention d'un « centre de la France » se trouve à Bruère-Allichamps, où une borne romaine du IIIe siècle, évidée et transformée en sarcophage, est exhumée en 1757 du cimetière puis plantée au centre de la commune par le duc de Béthune-Charost en 1799. À son sommet flotte un drapeau tricolore et un texte indique : « La tradition désigne ce monument comme le centre de la France », chose confirmée par le géographe Adolphe-Laurent Joanne dans son dictionnaire, choix pourtant par la suite contesté [mais ça, c’est pour les jours qui viennent].

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

mardi 25 juin 2019

Blue Bikes - La Nouvelle-Orléans



2432e jour - Aujourd’hui – c’est totalement crétin, je le concède – j’ai été tout heureux de découvrir qu’on pouvait emprunter des vélos en libre service ailleurs qu’en France…

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

lundi 24 juin 2019

Inexorablement - La Nouvelle-Orléans



2431e jour - Je suis fasciné, réellement, par la rapidité avec laquelle la nature reprend ses droits et tout autant, à chaque fois, quand je découvre à quel point est fragile le monde solide que l’Homme croit se construire.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

vendredi 21 juin 2019

Flip Book (2) - La Nouvelle-Orléans





2430e jour - Nouvelle traversée du temps (la Nouvelle-Orléans se prête à l’exercice) pour voir, en l’espace de huit ans, une maison réhabilitée puis étrangement détruite sur l’une de ses façades (que peut provoquer un pareil effondrement ?).
Les images ci-dessus, dans l’ordre, ont été prises en avril 2011, en décembre 2013, en mai 2015, en avril 2016 et en janvier 2019.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci

jeudi 20 juin 2019

Flip Book - La Nouvelle-Orléans






2429e jour - Aujourd’hui, à la Nouvelle-Orléans, j’ai observé comment la nature reprenait ses droits en quelques années à peine. Je me suis dit, aussi, qu’un jour sans doute, à force d’accumuler les strates d’images de Google Street View, il sera possible de fabriquer d’honnêtes flip books montrant le temps qui passe…
Les images ci-dessus, dans l’ordre, ont été prises en avril 2011, en mai 2014, en avril 2015, en avril 2016, en décembre2018 et en janvier 2019.

/////// Si vous avez aimé ce post, peut-être apprécierez-vous celui-ci